Tag Archives: bobo

Le Pompom club! Nouveau!

9 Nov

Un tout nouveau club rock à l’esprit londonien, le Pompon a ouvert depuis le 1er octobre dernier.

Au menu : une programmation sélective où s’alternent les valeurs montantes du rock, mais où les Djs branchés sont aussi présents. Installé dans une ancienne synagogue, on craque pour la décoration éclectique du Pompon : carrelage en étoiles de David, cheminée et fauteuils Chesterfield, sans oublier le plafond en cuivre étonnant.

Retrouvez au sous sol: un club chic et chaleureux à l’esprit speak-easy où s’ alterneront les valeurs montantes du rock londoniennes en show-case, des stars reconnues en quête de petites scènes authentiques pour initiés et les djs archi branchés du collectif Pain au Chocolat. Ca va swinguer sous le plafond en cuivre spécialement importé de Londres !

Le Pompon
39, rue des Petites Ecuries 75010 Paris
www.lepompon.fr

http://www.lepomponblog.fr/

Publicités

Les nuits capitales!

9 Nov

Les Nuits Capitales, du 17 au 21 novembre 2010, ce sont 5 nuits (de 20h à l’aube) dédiées à la musique live et au clubbing dans de très nombreux lieux emblématiques de la scène parisienne et francilienne. Conçues par les instigateurs de la pétition « Paris : Quand la nuit meurt en silence » (regroupés au sein de l’association Nuit Vive) et par le réseau MAP (Musiques Actuelles à Paris), Les Nuits Capitales sont vouées à redonner des couleurs à la Nuit Parisienne et à faire tomber les barrières entre toutes les musiques qui en sont l’âme : du jazz aux musiques électroniques en passant par les musiques du monde, le hip-hop, le rock ou la chanson. Il faut envisager Les Nuits Capitales comme une invitation à la déambulation, à la découverte d’artistes (connus ou méconnus) mais aussi, et peut-être surtout, comme un parcours dans la Ville à la découverte de ces nombreux lieux (bars musicaux, cafés-concerts, salles de concerts et clubs) qui constituent, à la nuit tombée, le poumon culturel et social de Paris et de ses environs. Pendant toute la durée des Nuits Capitales, tous les lieux participants (au moins une cinquantaine) proposeront des soirées exceptionnelles, de nombreux avantages et des milliers d’entrées à tarifs réduits qui ne seront accessibles qu’aux personnes inscrites sur le site www.nuitscapitales.com.

PS: la programmation ne sera dévoilée que le 20 septembre mais on vous enverra des infos d’ici là…

Les bars branchés de Paris

8 Nov

Paris est une ville emblématique. Symbole de l’histoire européenne, de l’art, des amoureux. Capitale de l’orgueil, de la mode, des cafés et de la branchitude. Plus que partout ailleurs on s’y refile les dernières bonnes adresses à ne pas rater…pour voir et s’y faire voir.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il y a des cafés comme ça, on ne sait pas bien pourquoi ni comment, ils sont branchés. Parfois bien sure ils y sont déterminés. L’action est préméditée. Mais d’autres fois, ils n’ont rien qui les y prédestine. Un rade avec son comptoir, ses piliers et son odeur de tabac froid peut devenir un endroit prisé du jour au lendemain. Il suffit pour cela qu’une star de cinéma y établisse son quartier général par exemple. Et c’est immédiatement la ruée.

Alors pour ceux qui n’y comprennent rien et qui aimeraient toucher un peu à la branchitude sans se faire refouler, voici une liste de bars branchés de Paris à ne pas rater à l’heure de l’apéro.

Si vous connaissez déjà ces adresses, c’est que vous êtes un vrai parisien branché, Bravo ! Il y a bien sure beaucoup d’autres adresses plus ou moins accessibles pour le commun des mortels, mais celles-ci sont les plus communes:

Au rocher de Cancale: un bar café branché en plein milieu de la rue non moins branchée Montorgueil. Les peoples et bien habillés s’y reposent les jambes en observant les dernières tendances sur les passants pressés.
Aux Folies: une institution bobo-populaire au coeur du Belleville agité. Pour un thé à la menthe ou un demi en terrasse.
Bar du Marché: une terrasse de café qui ne désemplit pas. Très propre avec serveurs en tablier plus ou moins aimable et VIP en lunettes de soleil.
La Palette: pour les deçus du Bar du Marché ou ceux qui n’y ont pas trouvé de place. Une réplique moins colorée et un peu plus reculée, mais tout aussi branché.
Chez Jeanette: le bar de Jeanette est historiquement populaire pour son emplacement centrale sur la rue du faubourg St-Denis. Depuis il a été repris par des jeunes et c’est un summum de la branchitude populaire.
Chez Prune : un spot idéal sur les quais du canal Saint Martin. Très beau petit café à l’ancienne mais avec un service jeunes et une petite terrasse.
L’Expérimental: Presque un club privée. Un vrai bar lounge, d’ambiance. Un petit Baron ou l’on peut rentrer même quand on est personne (à condition d’être un peu habillé). Pour un afterwork cocktail tendance en mode Brooklyn style du coté du quartier piéton Sentier-Montorgueil.
La Fourmi: un beau bar proche de Pigalle. Pour les jeunes et le bain de foule debout à l’apéro du vendredi.
Le Coeur Fou: un tout petit bar cocktail sur le bout piéton de la rue Montmartre avec une petite terrasse prise d’assaut à l’apéro par des trendy.
Le Progrès: un café comptoir avec terrasse à l’angle de la rue de Turenne et la rue de Bretagne. Prisé pour son emplacement…le haut marais.
La Perle: un rade un vrai en plein coeur du marais. Devenu un spot branché après qu’un ou deux acteurs célèbres habitant le quartier y aient établi leur QG pour le noir du matin ou le Ricard du soir. Pour siroter son verre debout sur le trottoir à l’apéro.

    %d blogueurs aiment cette page :